LES ARTICLES DE PRESSE

MARS 2021 - MILK (DIGITAL)

JANVIER 2021 - MODES & TRAVAUX (DIGITAL)

decembre 2020 - nine

Decembre 2020 - CNEWS (DIGITAL)

Décembre 2020 - Parents

Novembre - Décembre 2020 - La tribu des idées - Hors-série n°6

Automne-Hiver 2020 – Marie-Claire Enfants – Hors-série n°21

Automne-Hiver 2020 – 2021 - Society x Doolittle – Hors-série

Juillet-août 2020 Magic Maman

Juillet 2020 Maddyness (digital)

5 start-up à découvrir pour les parents de jeunes enfants

Maddyness - 5 start-up à suivre

Juin 2020 – Doolittle (Digital)

 

Inspiré par la nature et par la pensée de Jostein Gaarder, écrivain et philosophe norvégien à qui l'on doit le fameux Monde de Sophie, Atelier Gabrielle insuffle l'un des ses adages:"Naître, c’est recevoir tout un univers en cadeau" à travers un univers doux, poétique et responsable pour vivre des moments privilégiés en famille à travers toute une gamme de jouets et accessoires de décoration en bois.

Fondé en 2018 par Céline, une jeune maman parisienne, Atelier Gabrielle plaira aux parents soucieux d’offrir un monde meilleur à leurs enfants et de leur transmettre de belles valeurs. Guidée par une démarche éthique et protectrice de l’environnement, cette jolie marque responsable réinvente le jouet et propose des essentiels au design épuré et intemporel. Afin de favoriser une meilleure consommation, les produits sont conçus pour être montés, démontés, transportés et rangés aisément… Entre pédagogie, design et écologie, l'important pour la fondatrice c'est de repenser l'essentiel pour que les enfants puissent s'éveiller librement : bâtir, créer, évoluer, partager. 

Avec sa première ligne Gaïa, la jeune marque propose un univers modulable sans bornes : 6 plateaux indépendants, pensés comme des constellations, qui peuvent s’assembler de manière simple avec leurs cabanes sur pilotis, leurs arbres, leurs figurines, sans oublier le trampoline et la corde à nœuds, un éco-univers dont l’objectif est de stimuler motricité fine et créativité… De quoi jouer à l'infini et apporter un touche déco à la chambre de vos kids (même que vous serez sûrement d'accord pour les voir traîner dans le salon !). Côté objets, on trouve des guirlandes pour accrocher les souvenirs glanés ici et là, un nuage à poser ou encore une planche en bois à suspendre personnalisables. Tout est ravissant, tout simplement. 

Doolittle x Atelier Gabrielle

Janvier 2020 – Gala

 

Les articles de blog – Interview

JANVIER 2021 - HELLO BLOGZINE - Home tour

Decembre 2020 - BABY BIRD

Novembre 2020 - slowway magazine

Novembre 2020 - Unduetrestellababy

We totally in love with Atelier Gabrielle : solid wood objects, toys and decorative accessories, made in France with love.

Let’s rethink the essentials to wake up freely!

Unduetrestellababy

Juillet 2020 – Tuyo Mio

Juin 2020 – Glow & Slay

Rencontre avec Céline Morel, fondatrice d'Atelier Gabrielle

Hello Céline ! Avant de commencer, comment te sens-tu ?

Ça va bien ! Je suis dans une période euphorisante, il y a plein de projets qui se mettent en place. Je suis quand même un peu fatiguée, en tant que maman et entrepreneure qui a du mal à se remettre du confinement. 

Peux-tu te présenter ? Qui es-tu, quel est ton parcours ?

 Je m’appelle Céline, j’ai bientôt 35 ans, je suis maman de 2 jeunes enfants âgés de 2 ans et 3 ans et demi et belle-mère d’une jeune fille de 11 ans. Au niveau de mon parcours, j’ai fait des études de droit à Paris, à l’issue desquelles j’ai passé le concours pour être avocate. J’ai d’abord intégré un cabinet américain à Paris pendant 5 ans en droit fiscal puis 3 ans dans un cabinet parisien, toujours en droit fiscal. Quelques petits soucis de santé et une première grossesse m’ont fait redéfinir mon plan de carrière que je pensais tout tracé et m’ont permis de lancer l’Atelier Gabrielle il y a moins de 2 ans maintenant. 

Pourquoi as-tu décidé d’entreprendre ? Quel a été le déclic ?

J’ai eu un premier déclic lorsque je travaillais dans le cabinet d’avocat. J’étais à la recherche d’un modèle, j’avais besoin d’avoir des personnes qui m’inspirent au-dessus de moi, qui puissent me donner envie d’avancer. Assez vite dans le cabinet je me suis dit que je serais sûrement en manque de modèle, que je devrais y passer toute ma vie sans vraiment savoir combien de temps cela allait durer. 

J’ai eu ensuite un deuxième déclic, avec mon premier enfant : Un matin en la déposant à la crèche, j’ai pris conscience que je ne partageais pas de vrais moments avec elle… J’étais toujours la tête ailleurs, dans mes dossiers, stressée par l’environnement professionnel dans lequel je travaillais. J’ai pris conscience de l’image que je renvoyais pour elle et je me suis dit : « ce n’est pas possible, ce n’est pas du tout comme cela que je veux qu’elle me perçoive, ce n’est pas l’éducation que je veux lui donner ».

Peux-tu nous présenter le concept d’Atelier Gabrielle ?

Atelier Gabrielle c’est une marque française qui se veut la plus responsable possible ! C’est vraiment dans l’ADN de la marque, je voulais une marque française, avec des produits français et des matériaux responsables, un circuit responsable. C’est une marque qui propose tout un univers à partir du bois. Le bois étant à mon sens un des matériaux les plus responsables qui existent, c’est un matériau qui est durable et recyclable à l’infini et qui est extrêmement bon pour la santé. Au départ il y avait ce petit spectre avec français responsable, puis le bois est venu s’ajouter, c’est le matériau que je préfère et qui existe en France de manière assez importante. Comme tout ce projet est arrivé avec la maternité, l’univers de l’enfance m’est apparu assez vite.

En tant que jeune maman, je cherchais des produits pour mes enfants que je n’ai pas trouvé sur le marché. Ce n’était pas tant sur le format des produits mais plutôt sur leurs spécificités, je voulais vraiment des produits où il y a une vraie traçabilité, où les notices sont claires. J’ai voulu concevoir des produits qui soient au plus proche de la nature, des jouets qui invitent les enfants à être respectueux de la nature, à rêver d’une vie autre que la vie citadine. Tout l’univers Atelier Gabrielle tourne autour de cela : proposer des produits les plus simples et inviter les enfants à évoluer avec.

Tu es passée d’avocate à entrepreneure dans l’artisanat, comment s’est passée cette transition ?

Elle n’est pas finie. C’est très compliqué, on change de statut et on repart de zéro sur tous les points. Que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Au niveau personnel, j’avais un statut de femme, avocate, qui gagne très bien sa vie, qui travaille sur des dossiers importants, qui est indépendante, il y avait tout un univers autour de mon métier qui n’était pas juste un titre mais un réel mode de vie. J’ai dû vraiment changer de vie : j’ai lâché les talons pour chausser les baskets, j’ai lâché les taxis que je prenais pour prendre mon vélo et du jour au lendemain j’ai dû dire à mon compagnon : « Je ne rapporte plus d’argent à la maison, je vais avoir besoin de ton soutien ». Cela a vraiment changé mon aspect humain, ça change mon côté “femme” à la fois dans vie personnelle et dans ma vie de couple. 

Il y a également tout le reste, j’ai beau avoir fait presque 10 ans d’études, presque 10 ans en tant qu’avocate, Je ne savais rien. Je suis repartie à zéro sur tous les sujets. J’ai fait pas mal d’erreurs, ça a été la partie la plus difficile, j’ai quitté un boulot où je n’étais pas bien mais au final j’avais quand même une zone de confort car je connaissais le métier, les personnes, l’environnement puis je me retrouve dans un autre environnement dans lequel je n’ai aucun repère, aucune compétence. Étant donné que je n’avais aucune expérience, j’ai dû apprendre, j’ai fait beaucoup d’erreurs. J’apprends tous les jours et j’ai des personnes qui me challengent au quotidien. 

L’entrepreneuriat c’est vraiment un puits sans fond, en termes de connaissances mais ça reste l’aventure de toute une vie ! 

 Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Je suis très à l’ancienne. Ma première source d’inspiration ce sont mes grands-parents, du côté maternel et paternel. Du côté maternel, c’était des gens de la terre qui venaient du fin fond de la campagne et qui se sont ajoutés la corde “entrepreneurs”, ils se sont installés à Paris pour monter leur société de plomberie. Ils représentent une réelle source d’inspiration infinie. Du côté paternel, mes grands-parents étaient au contraire très axés design, architecture et art, de par leurs études et leurs cultures. Ils m’ont beaucoup inspirée et aidée à avoir cette culture artistique que je n’avais pas vraiment, leur éducation m’a beaucoup marquée.

 Il y a également la bloggeuse “@etdieucrea” qui résume parfaitement l’inspiration que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux. Elle respire et ça donne envie ! Il y a beaucoup de filles sur Instagram que je trouve hyper inspirantes et qui viennent rajouter un peu de supplément d’âme à mon stock.

Quel conseils souhaites-tu partager avec celles qui souhaitent se lancer ou aux Entrepreneures qui viennent de se lancer ?

Je ne fais pas partie des entrepreneurs qui viennent et qui disent : “quand tu as une idée, il faut tout lâcher” , car la vérité est que c’est quand même hyper dur. Je dirais plutôt que c’est une décision qui doit être mûrement réfléchie, la meilleure raison pour laquelle il faut se lancer c’est d’être prête à se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est également une décision personnelle, il faut vouloir le faire et se donner les moyens pour que la personne qui partage notre vie l’accepte.

Je dirais également qu’il faut s’entourer, très vite. Les amis, l’homme ou la femme avec qui on partage sa vie, c’est bien qu’ils soient là, mais ce ne sont pas ces personnes-là qui vont nous pousser au quotidien, qui vont nous donner des bonnes idées ou nous soutenir sur les réseaux. S’entourer de personnes qui croient vraiment en nous, en notre projet, et échanger auprès de ces gens-là. C’est important de se ressourcer auprès d’autres entrepreneurs, c’est même indispensable !  

Avril 2020 – Inspiration for travellers

 

https://inspirationfortravellers.com/

 

Mars 2020 – Milletunevies

               

 

https://www.instagram.com/milletunevies/

Mars 2020 – Des chèvres dans le larzac

Mai 2019 – La vraie Dose

La radio et les podcasts ...

Des chèvres dans le larzac - Podcast - Décembre 2020

Podcast n°3 :  Céline, créatrice de la marque de jouets et accessoires éco-responsables Atelier Gabrielle
Apple Podcasts - Des chèvres dans le larzac #3

France bleu Haute-Corse - les experts - Direct du 25 novembre 2020

INSTAGRAM - Live avec Ma boutique Française - Direct du 25 novembre 2020

X

SOUSCRIRE À LA NEWSLETTER

    Aucun produit ajouté au panier.

    X